Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le petit monde de Ladynin

Le petit monde de Ladynin

Petit tour autour de la planète jeux vidéo de leur début à aujourd'hui en passant par mes coups de coeur de la toile ou mes rencontres IRL ainsi que mes bons plans.


Petit Tour sur la Toile : Junky Palace

Publié par Jenny Ladynin sur 24 Septembre 2016, 12:00pm

Catégories : #BlogdeLadynin, #Petit tour sur la toile

Après des projets menés à terme comme « Une arme. Encore. » son premier livre où encore le projet « c’est moi pas ma jupe », Florian dixit Junky Palace est l’une de ces personnes de mon entourage qui ne tiennent pas en place et que j’admire pour leur talent. C’est pour cela qu’aujourd’hui, pour le retour du blog, je vous propose un premier entretien que j’ai vraiment apprécié avec Junky Palace pour découvrir son univers et son travail.

Petit Tour sur la Toile : Junky Palace

1.Qui est derrière Junky palace ?

Florian, jeune homme de 25 ans, technicien de l’image et du son et formateur au sein de la faculté d’Orléans, passionné de cinéma d’animation, de jeux de plateau entre autres.

De ma passion des jeux de plateau, c’est lancé un projet avec mon meilleur ami sur lequel on travaille depuis un an. C’est la conception d’un jeu de plateau avec son monde et ces règles. Son nom pour le moment est « Un cactus tout doux », on se donne un an pour terminer le prototype qui va être un mélange entre jeux de rôle et DeckBulding.

Je suis aussi membre d’une association et impliqué grandement au sein de celle-ci par mon poste de charger de relation aux adhérents de « SOIS ORLEANS » qui se regroupent une fois par mois pour faire des soirées jeu et qui organisent régulièrement d’autres types de soirées dans le but de proposer aux jeunes (mais pas que) des soirées qui changent des habituelles bringues orléanaises.

Petit Tour sur la Toile : Junky Palace

2.Qu’est-ce que Junky Palace ?

Une personne. Un auteur. Une chaîne YouTube.

Le cinéma d’animation est ma passion, je ne suis pas cinéaste ni cinéphile mais, un véritable amoureux du cinéma avec une affection pour celui de l’animation en particulier.

C’est en regardant une vidéo d’Antoine Daniel sur sa chaîne secondaire où il dit : « L’importance, c’est de se faire plaisir et si on se fait plaisir, ça se verra. » qui m’a convaincu de lancer le premier épisode de la chaîne sur un coup de tête.

La chaîne me prend beaucoup de temps, déjà, je visionne 15 ou 20 fois le film soit environ 30h de visionnage donc, ensuite l’écriture me prend plus de 10h, le tournage environ 3-4 h de tournage et il faut compter environ 50 à 75 h de montage. Mais c’est ce travail qui fait que je suis fière de mes vidéos. Chaque vidéo est validée par ma copine et mon meilleur ami. Ils me permettent d’avoir un avis avec ce recul que l’on a plus lorsque l’on passe autant de temps à travailler une vidéo.

Donc, Junky Palace est une chaîne de passionné avant tout.

3.Objectifs de la chaîne et projets ?

« Mon but est de partager mes passions, j’aspire à être aussi intéressant que mon avenir est complexe ».

Tout d’abord, l’objectif de la chaîne n’est pas du tout de la monétiser. Mais si ça arrivait, je ferais don de cet argent à une association, car j’ai déjà un métier qui me permet de gagner ma vie.

D’ailleurs, la chaîne est dans la lancée de mon métier : Ré’anim et moi, sert de base à ce qu’il ne faut pas faire pour réussir un bon film. Je pourrais presque l’utiliser comme exemple dans mes formations. Mais je préfère séparer mon monde professionnel et le monde de Junky Palace.

Mon objectif principal est de Toucher un public large par l’internet pour partager ma passion et faire découvrir des films et animés.

Le nouveau projet de Junky Palace est le nouveau concept que j’ai lancé avec la dernière vidéo qui traite du « magasin des suicides » un animé que j’ai apprécié malgré ma critique. Je vous laisserais aller juger de vous-même.

« C’est plus facile d’être naturel quand on fait une critique visant à améliorer l’animé (un reproche constructif) plutôt qu’en expliquant pourquoi c’est un bon film. »

4.Pourquoi les animés ?

« La seule limite des animés, c’est l’imagination. »

Je ne regarde pas de série, car trop long, pas assez d’action selon moi sur un épisode ou une saison alors que les animés réussissent à faire ce savant mélange de relier des sujets d’adultes au monde de l’enfance, car oui, je suis un grand enfant.

Les animés réussissent à faire ce que le cinéma ne peut pas toujours faire à faire partager un monde unique et à coller des mondes qui ne sont pas destinés à se rencontrer.

Les animés aussi parce que je trouve qu’ils sont, pour le grand public, fait pour des enfants. Alors que pas du tout, je pense sincèrement que déjà il y a beaucoup d’animé qu’un enfant ne peut pas regarder, et même les animés pour enfant contiennent des doubles messages que seul un adulte pourrait comprendre et savoir apprécier. Encore une fois, l’animé permet de renouer avec ce monde de l’enfance qu’est le dessin animé tout en sachant garder des thématiques aussi complexes que multiples.

5.Le mot de la fin.

« Pense à dormir », c’est ce que me dit ma copine tous les jours. Et je finirais par y penser … Un jour.

Petit Tour sur la Toile : Junky Palace

Où retrouver Junky Palace ?

Sur sa chaîne Youtube : https://www.youtube.com/user/JunkyPalace/

Sur Twitter : @junkypalace

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

miami boat rental 27/07/2017 08:38

Too been entirely clobber telegram devolve. Each sole of us have gotten to struggle fabric-casuals confidential of leg to facilitate regulate resources intensity furnished outcome constant although however receiving compulsory crammers to promote lead washed-up particulars reduce regarding idiosyncrasy further further ease diplomas.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents